CelsaGroup CelsaBarcelona
< Accueil
UN ENGAGEMENT
TOTAL

A propos de CELSA France >

Historique



L’aciérie est implantée sur le site occupé autrefois par les Forges de l’Adour (1881-1965), un complexe sidérurgique qui avait été le moteur du développement économique de la région à la fin du XIXe siècle.

1995 (février) : Le groupe Ucin, dont le siège social se trouve à Azpeitia en Pays Basque espagnol, crée l’Aciérie de l’Atlantique.
Avec un peu plus d’un millier de salariés, une production de 1,7 million de tonnes et un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros, le groupe Ucin s’affiche alors comme le deuxième sidérurgiste d’Espagne (avec 30% du marché du rond à béton, du fil machine et du treillis soudé), le dixième en Europe.

1996 (octobre) : L’activité de l’Aciérie de l’Atlantique démarre le 28 octobre, après plusieurs mois de travaux.

1999 (décembre) : Le groupe Ucin, qui emploie alors 1300 personnes et produit 2,4 millions de tonnes d’acier, décide de céder l’ensemble de ses actifs sidérurgiques à Aceralia qui compte 12000 personnes et produit 7 millions de tonnes d’acier par an.
En ajoutant les activités d’Ucin à son leadership sur les poutres et les profilés, Aceralia devient le premier producteur espagnol d’acier pour la construction.

2001 (novembre) : La Commission Européenne donne son accord au projet d’intégration entre Aceralia (Espagne), Arbed (Luxembourg) et Usinor (France).
C’est ainsi que l’Aciérie de l’Atlantique intégre Arcelor, 1er groupe sidérurgique mondial avec une production annuelle de 44 millions de tonnes d’acier brut et un effectif de 104000 personnes réparties dans plus de 60 pays.

2004 (juin) : Arcelor, alors en phase de désinvestissement dans le secteur des produits longs, cède l’Aciérie de l’Atlantique au groupe galicien Añon, qui dispose de laminoirs et qui entend ainsi accroître son autonomie en s’assurant la fourniture régulière, à un prix très compétitif, des matières premières nécessaires à son activité.

2007 (juillet) : L’Aciérie de l’Atlantique ainsi que les laminoirs de La Corogne intègrent le groupe catalan Celsa qui a initié depuis quelques années un processus d’expansion au niveau international qui l’a conduit à acquérir des usines sidérurgiques au Royaume Uni, en Pologne et en Scandinavie.
L’Aciérie de l’Atlantique devient alors Celsa France. En effet, afin de conférer un caractère homogène au groupe, chaque entité située hors d’Espagne se voit attribuer le nom de Celsa.

Rond-point Claudius Magnin 64340 Boucau France   -   Tel +33 5 59 64 41 00   -   Fax +33 5 59 64 41 80   -  EMail: info@celsafrance.com
Tous droits réservés             Mentions légales et Crédits